Samian le messager

À la une

Sur scène, Samian rappe en français et en algonquin, la langue de sa grand-mère et de son arrière-grand-mère. Les mots sont précieux pour lui, autant que le sont les quatre plumes d’aigle qu’il a reçues de ses aînés. Cet héritage lui confère une responsabilité d’action et de transmission culturelle. Par son hip-hop, il offre à son public ses maux qui sont parfois si libérateurs qu’ils inspirent les livres d’histoire et les tatouages. À l’occasion de la 29ème édition du Festival Présence autochtone de Montréal, nous nous questionnons sur la représentativité des cultures autochtones, et plus globalement de la diversité culturelle. Un an après la controverse entourant les spectacles SLĀV et Kanata, où en sommes-nous ?

Liste des articles

Retour vers la liste des éditions