L'art qui fait du bien

À la une

Sans surprise, la pandémie est au banc des accusés des maux des jeunes. Une situation alarmante sondée au premier trimestre 2022 par l’Université de Sherbrooke, qui révélait que 50% des jeunes âgés de 16 ans et plus présentaient un mal-être psychologique.

Et cette réalité s’accentue; à la même vitesse que défilent les mauvaises nouvelles: urgence environnementale, crise du logement, inflation, sans oublier la guerre en Ukraine. De quoi balayer les derniers clichés d’une jeunesse soi-disant nombriliste, mais surtout de tirer la sonnette d’alarme sur l’importance des ressources qui écoutent et épaulent les jeunes vers un meilleur équilibre mental.

Liste des articles

Retour vers la liste des éditions