La voix aux infirmières

À la une

Depuis plus d’un an, elles et ils nous soignent sans compromis, parfois au détriment de leur santé mentale et vie personnelle. Baptisés naïvement «les anges gardiens» par le gouvernement provincial, on dit souvent que leur métier est une vocation. L'Itinéraire les met à l'honneur, car sans elles et eux, on viendra difficilement à bout de cette crise sanitaire.

 

Liste des articles

Retour vers la liste des éditions