Développement social

Entrepreneur social

Photo Julien Bois

 

Une approche globale

L’Itinéraire intervient auprès des personnes en situation de vulnérabilité socio-économique selon une approche globale qui tient en compte de l’ensemble des besoins des individus. Bien qu’étant accompagné, le participant demeure au cœur de son parcours de progression.

 

Soutien au revenu

La vente du magazine L’Itinéraire permet aux participants de faire des profits à la suite d’efforts soutenus et de gestion rigoureuse des ressources. Le camelot est un entrepreneur social qui s’investit dans un projet d’affaires à échelle humaine. Il finance l’achat des copies du magazine, les vend à l’endroit qui lui est assigné et gère l’argent qui est en sa possession. Ce processus peut sembler simple, mais il exige un effort quotidien des participants qui doivent être en contact avec les gens et présenter le magazine afin de conclure la transaction. Ce revenu d’appoint constitue le levier nécessaire pour permettre aux participants de se prendre en mains.

 

Intervention psychosociale

Les participants de L’Itinéraire ont accès à des intervenants psychosociaux qui leur offrent du soutien et de l’accompagnement, afin de travailler, d’une part, sur les problématiques de base (difficultés reliées au logement, au budget, à la toxicomanie et à l’accès aux services sociaux) et, d’autre part, afin de pallier aux obstacles inhérents au passage de l’assistanat à l’autonomisation (confiance en soi, anxiété, motivation et initiative).

 

Vie associative

Le Groupe L'Itinéraire est un groupe communautaire à but non lucratif. En cohérence avec sa mission d'empowerment, son membership est centré autour de ses participants. Cependant, des membres affiliés apportent une expertise externe essentielle au bon fonctionnement de l'organisme. En plus des instances officielles telles l'assemblée générale et le conseil d'administration, les participants sont invités à se rassembler sur une base bimensuelle. Ces rencontres de groupe servent à informer les participants, les consulter sur les services et les divers projets en cours, ainsi qu’à les rassembler, pour développer et consolider leur sentiment d’appartenance.

 

Revitalisation urbaine

Outre le développement personnel de ses participants, les activités de L’Itinéraire visent également à contribuer à améliorer l’espace public. La vente du magazine repose sur la prémisse que toute personne, quelle que soit sa situation économique ou sociale, peut jouer un rôle valorisant en société si on lui en laisse la chance. Le contenu du magazine véhicule des valeurs de respect et de dignité des personnes marginalisées ou en situation de précarité financière. De plus, de par leurs interactions avec le public, les camelots ravivent l'espace public et brisent l'anonymat inhérent à la densité urbaine. C’est pourquoi L’Itinéraire joue un rôle important dans l’amélioration de la cohabitation sociale à Montréal depuis plus de vingt ans.

Puisant dans cet héritage, le Groupe L’Itinéraire a ouvert en juillet 2015 le Café de la Maison ronde. Situé au Square-Cabot, dans le quartier Peter-McGill, le Café est un lieu de médiation culturelle et sociale. Opéré dans le cadre du projet Square-Cabot, il est adapté à la forte proportion de personnes vulnérables d'origine autochtone fréquentant le secteur par sa politique d'embauche, son menu, sa chaîne d'approvisionnement et le support apporté aux activités d'animation dans le parc.