Éditorial

L'amitié si essentielle à nos vies

Pourquoi un numéro sur l’amitié ? Nous en avons discuté en équipe et le sujet de l’amitié a fait l’unanimité. Chacune et chacun avait son histoire à raconter sur ses amies et amis qui leur tiennent tant à cœur.

Des amis de longue date, qui sont comme des frères ou des sœurs, ou encore des membres de la famille qui sont nos meilleurs amis. Ceux et celles qu’on peut appeler en tout temps pour partager nos états d’âme. Des peines d’amitié aussi, pires parfois que des peines d’amour! Des potes avec qui on peut rire à en pleurer pour aucune raison. Bref, des amitiés indispensables à notre équilibre émotionnel et mental. Voilà le pourquoi de ce dossier.

Et puis, en ce début de printemps pandémique, on a tellement besoin d’un peu de feel good !

À l’heure du bilan

Au moment d’écrire ces lignes, nous travaillons à la réalisation de notre rapport annuel 2020, lequel sera publié dans l’édition du 1er juin. En faisant ce bilan en équipe, force est de constater à quel point L’Itinéraire n’a ménagé aucun effort pour assurer la poursuite de sa mission malgré la pandémie. C’est fou les initiatives mises en place pour accompagner nos camelots ! S’assurer qu’ils puissent manger à leur faim et retourner vendre le magazine dans la rue en toute sécurité, après six mois d’absence des éditions papier, ne s’est pas fait en criant ciseau ! Il a fallu multiplier les démarches et mobiliser les énergies de tout le monde pour y arriver.

Et pour éviter que le magazine et l’organisme ne tombent dans l’oubli, nous avons poursuivi la publication, mais en ligne, en plus d’offrir des versions hebdomadaires de L’Itinéraire Express pendant la période de confinement intense des débuts de la crise sanitaire.

Pendant la première année de la pandémie, des frais liés à la COVID-19 se sont ajoutés à nos dépenses habituelles. Vous lectrices et lecteurs, partenaires et donateurs avez permis à L’Itinéraire de garder la tête hors de l’eau. Et nous vous en sommes tellement reconnaissants!

Mais voilà, avec la troisième vague qui bat son plein, nous vivons tous et toutes une forme d’épuisement et d’écoeurantite. Et cela se répercute dans la donation, qui connaît une baisse ces temps-ci.

Comment vous pouvez aider

Si acheter votre L’Itinéraire dans la rue est d’une aide précieuse pour les camelots, votre 3 $ pour la copie papier ou votre 5$ pour l’achat par texto signifie beaucoup plus qu’une simple transaction. En vous arrêtant pour vous procurer le magazine, vous établissez un dialogue, vous reconnaissez le travail que fait «votre» camelot, vous faites tomber les barrières de préjugés et de discrimination. De leur côté, les camelots réintègrent cette société dont ils ont souvent trop longtemps été exclus.

Et derrière tout ça, il y a l’organisme qui soutient ces hommes et ces femmes pour les sortir de la rue ou éviter qu’ils ne se retrouvent en situation d’itinérance. Des intervenants de première ligne au secteur du développement social et de l’impact social en passant par l’administration et la rédaction, toute l’équipe n’a qu’un objectif: aider les camelots et les autres participants à sortir de l’exclusion et de l’isolement pour devenir des membres à part entière de la société.

L’achat du magazine demeure un beau geste de solidarité, mais pour soutenir l’organisme, nous vous proposons de contribuer directement au Groupe communautaire L’Itinéraire, avec un don ponctuel ou encore un don mensuel. Croyez-moi, vos dons, peu importe leurs montants font une réelle différence ! Allez jeter un coup d’œil sur notre site itineraire.ca pour voir comment vous pouvez aider.