C't'encore drôle

L'urgence de la Saint-Valentin

Êtes-vous prêts à être déçus de votre Saint-Valentin ?

Je sais, je pars sur un ton pessimiste, mais après onze ans de vie commune et deux enfants en bas âge, mon chum et moi n’avons pas le temps de capoter sur la fête de l’amour. Si mon souvenir est bon, l’an dernier, on a fêté la Saint-Valentin en se frenchant vite fait dans la cuisine. Ce fut magique.

Malgré la routine et la fatigue, je suis assez en amour pour pouvoir me permettre de vous parler des rouages de la passion comme si j’étais diplômée dans le domaine.

Pour comprendre son importance, il faut savoir que la Saint‑Valentin est synonyme d’urgence (mon doux, c’est vrai que je sonne diplômée hein ?)

Chez les couples, on parle de l’urgence d’assouvir ses désirs brûlants.

La réalité est que la chimie de l’amour nouveau ne dure pas. Si un couple ne fait rien pour maintenir un minimum de punch dans la chambre à coucher, sa vie sexuelle finira par prendre des airs de porn amish.

Les plus récentes recherches révèlent que le trouble sexuel le plus courant chez les couples est la baisse du désir, cette dernière étant souvent associée à tort avec la baisse d’amour.

Il faut entretenir le désir et mettre du piquant dans son couple. Je ne suggère pas de remplacer votre lubrifiant par de la sauce chipotle. Vous aurez la fourche en feu pis vos sandwichs vont goûter le sexe.

Il y a plein de ressources pour les couples en quête de grivoiseries nouvelles.

Les clubs échangistes, l’événement Eyes Wide Shut, le Bal Burlesque, le Bal Érotique et tant d’autres événements que vous avez l’habitude d’éviter de peur d’y croiser votre tante Linda ou pire encore — Philippe Fehmiu tout nu.

Vous préférez garder l’intimité dans la chambrette ? Pas de problème ! Vous pouvez...

Oser le jeu de rôle.

Soyez...

- La jeune pâtissière slovaque insouciante qui pogne un flat sur le terrain de camping d’une quinquagénaire ben open.
- Le jeune camionneur pervers qui offre un lift au vieux brigadier confus.
- La madame qui s’ennuie du Radio Shack qui rencontre un monsieur qui se souvient du Radio Shack.

Faire l’amour en écoutant le film Camping Sauvage.

Après dix minutes, fermez la télé. Le soulagement de ne plus voir ce fléau cinématographique pendant l’acte vous fera atteindre des sommets de plaisir indescriptibles. Il n’y a pas plus grand turn on que de fermer la télé quand on y voit Guy A. Lepage se prendre pour un acteur.

Pour les célibataires, la Saint-Valentin, c’est l’urgence de trouver l’amour.

Personne ne veut se ramasser dans un party Anti-Saint-Valentin avec une gang de filles qui calent des shooters de Sour Puss en criant « Fuck l’amour, bitches ! ».

Si vous procrastinez jusqu’au 13 février prochain, voici quelques trucs pour trouver l’amour prestement.

Ayez recours à la magie blanche

Ce sort amoureux provient de mon site de magie blanche préf. Faites mariner une pierre précieuse dans un mélange de gin et de votre sang. Filtrez et offrez à l’être convoité en disant « Quin, v’là une roche marinée dans du gin pis mon sang, tu m’sors-tu à souère ? ».

Écrivez un poème langoureux à votre kick

Si vous n’avez pas la plume fine, prenez n’importe quel écrit et lisez-le sur un ton mielleux. Ça peut être n’importe quoi.

« Tourner la base à la position off. Vaporiser, puis essuyer avec un essuie-tout sec ou un chiffon non pelucheux. ».

Titillés ? C’est le mode d’emploi inscrit sur ma bouteille de Windex.
 
Faites-vous remarquer en posant des actions hors du commun comme...

Dans mon cas, inscrire un chien errant dans une garderie, retourner un Big Mac dans un Greiche & Scaff et lire une pizza sont les trois actions désespérées qui ont le mieux fonctionné.

Abandonnez votre projet de devenir joueur de flûte traversière professionnel.

Personne ne veut faire sa vie avec un joueur de flûte traversière professionnel. Personne.

Si vous suivez mes précieux conseils, l’histoire de votre Saint-Valentin 2020 sera assez fabuleuse pour la vendre à Disney. Faites-moi confiance, je sonne comme une diplômée de l’amour.

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus?
Procurez-vous une copie auprès de votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.