C't'encore drôle

P'tite p'tite semaine

Lisez lentement ce récit. Que voulez-vous, je ne comprends pas vite. Chacune de mes semaines commence avec une réflexion personnelle. Cette fois-ci, je m’interroge sur l’utilité qu’a un nuage, pour un ange. La réponse serait-elle… une chaise ?

Comme tous les lundis soir, je suis allé m’entraîner à un art martial qui a été inventé pour les gens comme moi, aux prises avec des problèmes d’ordre cardiaque. Ce style se nomme l’escargot, tellement les mouvements sont lents. L’emmerdement est de ne pas vraiment pouvoir me défendre adéquatement contre d’éventuels agresseurs. Ce cours ne m’aide pas du tout, mais au moins ça me tient loin de chez-moi. Ce qui permet à ma femme d’organiser à la maison son tournoi de « jeu de poches » avec ses ami(e)s.

Au travail le lendemain, on a fêté précocement l’Halloween, soit un mois à l’avance. Mon costume était tellement bon et réussi, qu’aucun de mes collègues ne m’a reconnu. Peut-être un jour, par bonté d’âme, je leur dirai que j’étais déguisé en « courant d’air ».

Pour donner du répit à ma conjointe mercredi après-midi, j’ai passé du temps avec notre petite fille de huit ans. Je l’ai amenée au spectacle de ballet Casse-Noisette. À notre sortie de l’événement, telle ne fut pas ma surprise lorsqu’elle m’a demandé la question suivante : « Pourquoi les ballerines dansent sur la pointe des pieds ? Est-ce parce qu’elles ne sont pas assez grandes ? »

Détente

Je me réserve une partie de la soirée suivante, pour assister à mon premier atelier de croissance personnelle. Soit la gestion du stress. Les autres participants et moi avons fait des exercices pour détendre les dessous de pieds. Cela, aidé d’une petite balle en caoutchouc. Malaise ! Chaussés de gougounes, les autres ont forcément remarqué mes ongles d’orteils : affreux, croches et moches. Ils ressemblent étrangement à ceux qui ornaient les pattes de dinosaures, fossilisées depuis déjà plusieurs millions d’années. Pas de chance pour moi, tout a déjà été inventé. Bof… !

J’aime bien découvrir des choses que je ne connais pas. En effet, la routine, ça tue à la longue. Pour cela et pour faire plaisir à ma tendre moitié, j’ai accepté de l’accompagner à l’ouverture du nouveau, et seul musée du village. Nous sommes vendredi, dernier jour de la semaine. Tout le beau monde est présent sur place. La thématique de l’exposition était « le bébé Bigfoot ». Cependant, une mauvaise surprise nous attendait au guichet d’entrée. Seulement les visiteurs ayant une taille inférieure à 12 pieds et 56 pouces étaient admis à l’intérieur. Ça n’a ni sens ni logique. Mais on s’en fout totalement ! Car il ne se passe jamais rien de bon dans notre patelin.

Mieux vaut…

Comme j’aime mieux prévenir que guérir, tous les samedis matin, j’installe mon nouveau-né, assis dans son siège transportable, sur le crochet de jardinière vissé au plafond de la cuisine. Juste au cas où, notre chienne de 180 lb entrerait dans la maison en courant, l’écrasant à mort.

Pour finir le plat, cette chienne pitbull est décédée le lendemain. Elle s’est étouffée avec le chihuahua du voisin.

Pour finir la semaine en beauté, on a invité des amis à souper à notre logement. L’itinéraire qu’on leur a donné était étrange et inhabituel. On leur a dit d’utiliser leur odorat pour se rendre chez nous. Pour nous rejoindre, ils n’avaient qu’à suivre les odeurs de pot et de hachisch. La difficulté avec cette méthode, c’est que tout le monde se perd en chemin. Pas surprenant, il y a tellement de fumeurs de gazon partout dans notre quartier. Ben quoi ? On a fait notre gros possible !

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus?
Procurez-vous une copie auprès de votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.