Profil

Un magazine qui fait du bien

Il est toujours réjouissant de parler avec des gens passionnés par leur travail. C’est le cas d’Amy Hetherington, rédactrice en chef du Big Issue Australia (BIA), avec qui L’Itinéraire s’est entretenu tout récemment. Malgré la grande distance qui sépare Montréal de Melbourne, où se trouve le siège social du magazine de rue australien, il est facile de faire des rapprochements entre nos deux publications, et surtout en ce qui a trait à la mission qui nous anime.

Cette journaliste de métier adore son boulot. « J’ai toujours beaucoup aimé raconter des histoires sur la vie et de m’entretenir avec toutes sortes de gens, relate Amy Hetherington. Et c’est ce que je fais au Big Issue. Mais, il faut dire que c’est un travail comme il n’en existe pas dans les médias traditionnels. Ce que je fais ici a un impact sur la vie des camelots et des lecteurs. En ce sens-là, c’est très gratifiant. »

The Big Issue est très populaire en Australie. Avec ses pages couvertures arborant souvent les personnalités les plus en vue de la planète, le bimensuel rivalise aisément avec les magazines grand public. À la différence toutefois que celles-ci se prononcent sur des sujets comme l’itinérance, la pauvreté et les inégalités sociales, des enjeux propres au magazine de rue. « Bien que nous aimons avoir des entrevues avec des vedettes, nous devons nous assurer que le contenu du magazine est à la fois divertissant et engagé. Quand on parle à des célébrités, elles doivent se servir de leur voix pour s’exprimer sur les enjeux que nous défendons. »

Pour obtenir des interviews avec des stars de la stature des Bob Dylan, Madonna, Leonardo Di Caprio et Russell Brand de ce monde, l’équipe de rédaction du Big Issue Australia bénéficie souvent de contenu partagé avec la chaîne de magazines de rue éponyme, dont le précurseur au Royaume-Uni, The Big Issue U.K. « Par exemple, pour nous, il aurait été difficile d’avoir une entrevue avec Jodi Whitaker, la vedette de la série culte Dr. Who, que les Australiens adorent autant que les Britanniques. Grâce au Big Issue U.K., nous avons pu la publier dans nos pages. » De plus, tout comme L’Itinéraire, le BIA peut télécharger du contenu international du fil de presse de l’INSP, le réseau des journaux de rue mondial.

AUSTRALIA

Devise « Helping people help themselves »
Fondé 1996
Statut Organisme sans but lucratif
Siège social Melbourne
Bureaux régionaux Canberra, New South Wales, Queensland, Adelaide et Perth
Format et fréquence de publication Magazine bimensuel de 48 pages
Prix Les camelots l’achètent 4,50 $ (AUD) et le vendent 9 $ (AUD) dans la rue
Camelots actifs 500 à l’échelle du pays
Tirage 27 000
Lectorat par édition 269 000 (10 lecteurs par magazine)
Depuis 1996 6500 camelots ont vendu plus de 11 millions de magazines
Population Australie 25 millions
Entreprises socialesBig Issue magazine, Women’s Subscription Enterprise (Entreprise d’abonnement pour femmes), The Big Issue Classroom (sensibilisation dans les écoles primaires), Community Street Soccer Program (soccer de rue), The Big Idea (compétitions d’entreprises sociales par des étudiants d’université), Homes for Homes (programme de levée de fonds et d’investissement pour offrir des logements abordables aux démunis)

Cet extrait d'article vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus? Procurez-vous une copie auprès de votre camelot.