ÉDITORIAL

Quand on donne pour bien paraître

Nous y sommes presque, Noël c’est demain. En route vers le chalet, mon sud c’est le nord, j’aime l’hiver, j’aime la neige, le froid. Le « Batphone » sonne, allez hop !, je mets l’appel sur le main-libre.

Eh oui, je suis de garde pour une troisième année. Ligne directe avec le DG, urgence seulement, svp. Cela me permet d’être en contact avec le « vrai monde ». C’est drôle, en passant c’est quoi ça le vrai monde ?

L’Itinéraire, bonjour.
Oui, bonjour, on voudrait svp savoir si c’est possible d’avoir un itinérant, un camelot pour le 31, on irait le chercher, il pourrait se joindre à notre famille, manger, il pourrait prendre une douche et on lui donnerait même du linge aussi. On pourrait faire un peu de promo pour vous sur Facebook, ensuite on pourrait le reconduire où on l’a pris. Je ne sais pas si je m’explique bien… on veut faire du bien à quelqu’un.

Je vous rappelle que je suis dans la voiture, pas seul. À ma droite, ma conjointe a un regard perplexe, surprise. Dans le rétroviseur, ma fille, qui bouillonne d’envie de hurler, de s’exprimer, oh bo-boy ! Moi, je vous laisse deviner ce qui se passe dans ma tête.


Avez-vous un peu réfléchi à votre demande ? J’ai possiblement pas très bien compris.
Ouais, c’est simple, on veut avoir quelqu’un dans le besoin avec nous pour souper, avec nos amis. Lui montrer c’est quoi être en famille, le confort, la bonne bouffe, pour qu’il puisse en profiter. On va aussi en parler sur les réseaux sociaux, ce sera cool et une bonne pub pour L’Itinéraire.

Rapidement me vient en tête Francis Veber, réalisateur du film Le Dîner de cons avec Jacques Villeret et Thierry Lhermite en 1998.

Je vous propose une meilleure solution. Nous avons un projet à L’Itinéraire : les cartes-repas solidaires. Vous achetez des cartes à 6 $, et des camelots pourront bénéficier d’un bon repas. Vous aller rejoindre davantage de personnes, et vous allez faire un beau geste.
— [silence].
Merci à l’avance pour votre don, ce fut un plaisir, à la prochaine !


Je vous résume ma pensée :
#dignité #respect #jaimemoncamelot

*** 

logo journée portes ouvertes itinéraire

On vous ouvre les portes de L’Itinéraire
Pour une deuxième année consécutive, le Groupe communautaire L’Itinéraire tiendra son événement Portes ouvertes, le 7 février de 16h à 20h. Cette activité que nous organisons dans le cadre de la Semaine internationale des camelots nous permettra de rencontrer nos lecteurs et le grand public en personne pour leur montrer tout ce qui se fait à L’Itinéraire.

Du sous-sol au troisième étage, en passant par le Café et la salle de rédaction, on vous dévoilera notre quotidien, nos réalisations, nos projets en plus de vous présenter l’équipe. Qu’il s’agisse de notre directeur général, de notre rédactrice en chef, nos journalistes accompagnateurs, nos intervenants de milieu, nos gens à l’administration, sans oublier nos camelots qui s’impliquent dans la vie de leur organisme, tous seront heureux de vous serrer la pince et piquer un brin de jasette avec vous.

Et comme l’année dernière, plusieurs de nos camelots agiront comme guides, vu qu’ils et elles connaissent l’organisme et sont fiers de vous le présenter.

Pour vous accommoder
L’an passé, pour la première édition des portes ouvertes qui s’est tenue pendant les heures de bureau, une centaine de visiteurs sont venus nous rencontrer, prendre un café, discuter avec les camelots et les membres du personnel. Cette fois-ci, nous avons changé les heures de visites pour permettre à un plus grand nombre de gens de venir après leur journée de travail. Alors, l’invitation est lancée. Venez nous voir le 7 février de 16h à 20h. On vous attend !


#JeVisiteLitineraire

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus? Procurez-vous une copie auprès de votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.