Rencontre :

Philippe Brach, ou l’art de ne pas laisser indifférent

Philippe Brach - Auteur, compositeur et interprète.

Notre camelot Jean-Guy Deslauriers a rencontré le jeune auteur-compositeur-interprète qui commence à se faire une belle place sur la scène québécoise. À 25 ans, Philippe Brach a déjà été récompensé par le public et par ses pairs à plusieurs reprises, et continue à se faire remarquer par un style bien singulier et des clips osés.

« Je ne raffole pas tellement des étiquettes. J’aime aller dans des places où je ne suis jamais allé et être reconnu comme Philippe Brach, souligne-t-il. Je me considère plus comme un trash que comme un poète ».

En 2012, il est récipiendaire du prix du public lors de la première édition de l’Étoile Montante Ford. En 2013, il termine grand premier à Ma Première Place des Arts. En 2015, il est nommé révélation de l’année au gala de l’ADISQ. À trois reprises il va monter sur les planches des Francofolies. Sa tournée, Portrait de Famine(son deuxième album réalisé par Louis-Jean Cormier et produit par Spectra), se promène partout au Québec.

Philippe Brach, Philippe Bouchard de son vrai nom, s’est arrêté au café de L’Itinéraire pour nous parler de sa musique qui n’en demeure pas moins, malgré toutes ses ballades, orientée aux saveurs du country-folk-rock. Très jeune il a été sous l’influence de la musique des années 1970, dont Jimi Hendrix et de Janis Joplin.

Pour consulter l’article intégral, veuillez-vous procurer l’édition du 15 juin 2016 auprès de votre camelot préféré(e).

Pour en savoir plus :

Site officiel de Philippe Brach

Par Jean-Guy Deslauriers,
Camelot promenade Masson