EXTRA

Agriculture urbaine : Une serre communautaire en plein cœur de Montréal

Photo : Courtoisie Carrefour alimentaire

Par Geneviève Bertrand

 

C’est une première à Montréal : une serre communautaire de 1200 pieds carrés a vu le jour au parc Walter-Stewart dans le Centre-Sud de l’arrondissement Sainte-Marie. Germée il y a cinq ans, l’idée a porté ses fruits !

Maillon visible d’un engagement public, privé et communautaire, cette serre est chapeautée par le Quartier Nourricier, qui vise à soutenir le développement d’un système alimentaire solidaire, écologique et local. Ce projet est instigué par quatre organismes communautaires : le Carrefour alimentaire Centre-Sud, la Corporation de développement communautaire Centre-SudSentier Urbain et la Société écocitoyenne de Montréal.

Projet expérimental

Photo : Ville de Montréal

« Ce projet est d’ordre expérimental et constitue un lieu de mobilisation; l’idée est de créer un mouvement autour des préoccupations alimentaires. Un espace pour des activités pédagogiques en agriculture urbaine avec des aliments de qualité. Il y a aussi l’aspect de la réduction du gaspillage avec l’infrastructure pour nourrir un quartier. Cette serre est autosuffisante au niveau financier », affirme François Bergeron, directeur de la Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud, lors d’un entretien téléphonique. Une partie des récoltes est vendue au marché solidaire Frontenac, dont les profits serviront à payer une partie des frais de fonctionnement de la serre.

« Le panier d’épicerie du Centre-Sud est le plus cher à Montréal, selon une étude du Dispensaire diététique de Montréal de 2005. En plus du loyer dispendieux et du revenu bas, plus de 50 % des résidents consacrent plus du tiers de leur argent pour payer leur logement. Sur une population totalisant 36 000 personnes dans le Centre-Sud, 34 % sont à faible revenu, alors que la moyenne montréalaise dans l’ensemble de l’île se situe à 26 %, renchérit-il. Plus de 70 % des commerces d’alimentation sont des dépanneurs dans le Centre-Sud »

Sécurité alimentaire

Photo : Mario Alberto Reyes Zamora, ZRAM.

« Cette initiative sollicite le vivre ensemble, la création, l'innovation et participe à l'aménagement d'une ville toujours plus inspirante et rassembleuse. En plus d'améliorer la qualité de vie des résidents, cette serre permettra d'améliorer la sécurité alimentaire et d'enrichir la communauté. Avec ce projet phare, Montréal devient un leader nord-américain dans le domaine de l'agriculture urbaine », a déclaré pour sa part Denis Coderre, maire de Montréal par voie de communiqué.

La construction de la serre s’inscrit dans la revitalisation globale du secteur de la rue Ontario Est et du pôle Frontenac. Cette installation municipale d'agriculture urbaine rend non seulement possible la production et la mise en marché hyperlocales de fruits et légumes, mais elle valorise également l'implication citoyenne et l'inclusion sociale. La serre permet également de favoriser l'intégration de jeunes marginalisés et de favoriser le sentiment d'appartenance.

Pirate Vert

Communément appelé le Pirate Vert sur les réseaux sociaux, le Hochelagais Raïs Zaidi, s’emballe à l’idée que ce projet pourrait faire des petits dans d’autres quartiers. « Des serres le long de la rue Notre-Dame ? Pourquoi pas ! Imaginez le nombre de serres que nous pourrions avoir le long de cette artère... Pour couper le bruit des véhicules, pour nourrir un quartier en manque de fruits et de légumes frais. Pour augmenter la sécurité alimentaire ainsi que la souveraineté alimentaire de Hochelaga-Maisonneuve et les alentours. Pour fournir du travail aux gens du quartier, pour former les futures générations en agriculture urbaine. Pour réduire l'argent des citoyens dépensé  dans les épiceries offrant des aliments pauvres en nutriments et forts en ingrédients chimiques et augmenter l'accès à de la nourriture de qualité, gratuitement ou à coût tellement faible, etc. Puis pour finalement faire de quoi avec les terres appropriées par la Ville qui ne servent à rien, s’enthousiasme-t-il dans d’un commentaire sur Facebook. Nous pourrions tellement bénéficier même juste d'une serre... Imaginez une série de petites serres spécialisées mais connectées le long de Notre-Dame… Imaginez ! À quand un vrai comité de travail pour lancer le projet ? Est-ce qu'il y a des plans sur la table à quelque part pour une éventuelle serre communautaire dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ? »

Répliquant à la question sur Facebook, la députée péquiste d’Hochelaga-Maisonneuve Carole Poirier trouve que cette initiative est pleine de sens. « Il y a, depuis l'an dernier, un jardin sur le toit de la cuisine collective, les jardineries au stade et ce magnifique projet né d'une initiative citoyenne. Avez-vous un projet ? Je serais heureuse d'y collaborer sinon mettons-nous à l'ouvrage avec notre éco-quartier pour avoir un tel équipement ! »

Agriculture urbaine, serre communautaire, marché fermier, toit cultivable... plusieurs initiatives locales et durables voient le jour dans Ville-Marie. Parmi les actions en développement durable et de saine alimentation, rappelons que l'arrondissement a accordé une contribution au projet VERTical, un projet d'agriculture urbaine sur le toit du Palais des congrès de Montréal piloté par le Laboratoire sur l'agriculture urbaine. 

Pouce vert ou non, les passionnés de jardinage sont conviés à la nouvelle serre communautaire pour y cultiver des pousses et bientôt y préparer des mescluns, le tout, en économisant des sous !

 

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus? Passez voir votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.