EXTRA

Itinérants : Une formation pour aider les policiers à mieux intervenir

Depuis quelques années, plusieurs sans-abri sont tombés sous les balles des policiers. Le dernier étant un homme de 38 ans, en état de crise et armé de deux couteaux, qui a été abattu par les policiers derrière la Mission Old Brewery, en janvier.

C’est ce cumul de morts évitables qui a incité  le patron de la Mission à lancer une initiative pour changer cette triste réalité.

Lorsque le Matthew Pearce a téléphoné au directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour lui proposer de former les policiers pour les aider à améliorer leurs interventions face aux itinérants, il a trouvé une oreille attentive de la part de Philippe Pichet.

Le plus grand refuge de sans-abri au Québec et le SPVM ont conclu une entente et c’est ainsi que depuis le 14 février, le SPVM peut compter sur l’expertise de la Mission Old Brewery qui forme les policiers et policières sur les meilleurs moyens d’intervenir auprès d’itinérants, dont jusqu’à 50 % souffrent de problèmes de santé mentale.

« La façon de faire des policiers est souvent axée sur une résolution rapide, un contrôle de la situation immédiate, alors que nous préconisons de donner de l’espace et une écoute active à la personne en crise, de lui donner le temps de se calmer », indique M. Pearce.

Les formations complémentaires dispensées par le personnel de la Mission dans les locaux de l’organisme visent à sensibiliser les policiers à la réalité des personnes en situation d’itinérance, notamment sur la question de la santé mentale. De plus, des cohortes d’une douzaine de policiers se relayeront au cours de l’année pour servir le souper dans la cafétéria du Campus Saint-Laurent (915, rue Clark à Montréal) à quelque 400 personnes. 

« Nos méthodes sont différentes de celles de la police », a informé M. Pearce. Il souhaite donc que cette initiative consistant à des séances d’échanges et de sensibilisation, lesquelles seront ponctuellement évaluées par la Mission, contribuent à améliorer les relations entre les forces de l’ordre et les sans-abri.

« Beaucoup de travail reste à faire pour s’assurer que les citoyens les plus vulnérables de notre ville reçoivent une protection et un traitement égaux. Nous sommes persuadés que ces initiatives créeront des ponts entre la police et les personnes sans-abri en leur offrant des occasions d’interagir dans des contextes positifs et non-conflictuels », a résumé Matthew Pearce dans un communiqué.

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus? Passez voir votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.

Par Josée Panet-Raymond

Rédactrice en chef

 

« Assez c’est assez ». C’est dans ces termes que Matthew Pearce, directeur de la Mission Old Brewery estime qu’il fallait faire quelque chose pour mettre fin aux interventions policières qui se soldent trop souvent par la mort d’itinérants.

Une partie de la formation consiste à servir le repas aux quelque 400 clients de la Mission et ces policières se sont acquittées de cette tâche avec le sourire. Photos : Mario Alberto Reyes Zamora
Matthew Pearce, directeur de la Mission Old Brewery et Philippe Pichet, chef du SPVM, ont enfilé leur tablier dans la cafétéria du refuge pour sans-abri.