EXTRA CINÉMA

Nelly, d’Anne Émond

Nelly, d’Anne Émond. Les visages de Nelly Arcan

Photo : Courtoisie

Dans ses livres, Nelly Arcan parlait de sa vie d’escorte, d’obsession de la beauté, de suicide. Elle a connu un succès fulgurant, puis s’est enlevée la vie en 2009. Anne Émond en a fait un film, à l’affiche dès le 20 janvier 2017.

«Oui, la vie m’a traversée, je n’ai pas rêvé, ces hommes, des milliers, dans mon lit, dans ma bouche, je n’ai rien inventé de leur sperme sur moi, sur ma figure, dans mes yeux, j’ai tout vu et ça continue encore…» Quelques mots de Putain, le premier de ses quatre livres, suffisent à entrevoir Nelly Arcan.

Lisez la suite de cet article signé par notre camelot Jo Redwitch et qui relate le parcours cinématographique de cette écrivaine des plus provoquantes, dans notre édition du 15 janvier 2017, disponible auprès de votre camelot préféré(e).

« UNE FEMME COMPLEXE QUI S’EST PERDUE DANS SES PERSONNAGES »

Nous avons rencontré Anne Émond, scénariste et réalisatrice de Nelly, et Mylène Mackay, qui l’incarne. Elles ont su rendre hommage à l’œuvre de l’auteure et apporter une réflexion pertinente sur les paradoxes vécus par la femme d’aujourd’hui.

Le but premier de ce film est de rendre hommage à Nelly Arcan. Je voulais que son œuvre continue à vivre et que tous les sujets sociaux qui l’entourent soient entendus. On n’en parlera jamais trop. Si cela peut être utilisé et repris, je serais heureuse et fière d’avoir soulevé des débats. - Anne Émond

Découvrez la suite de cette entrevue réalisée par notre camelot Jo Redwitch dans notre édition du 15 janvier 2017, disponible auprès de votre camelot préféré(e).