EXPOSITION

Le Peuple de l’œil à l’Écomusée du fier monde : Vous avez dit audisme ?

Photo : BANQ

La surdité est une condition de vie parfois irréversible; c’est dans cet optique que notre camelot Benoît Chartier a visité l’exposition intitulée Peuple de l’œil présentée jusqu’au 5 février à l’Écomusée du fier monde. Celle-ci est la célébration de la vie des sourds et de leur culture ainsi qu’une façon de lutter contre l’audisme.

Consacrée à la surdité, l’exposition est présentée dans les anciens bâtiments du bain Généreux, au 2050 de la rue Amherst, à l’endroit même où venaient s’entraîner les athlètes du club Camo en 1940 à 1950 en vue des Jeux olympiques. L’emplacement est également l’hôte de l’exposition permanente À cœur de jour qui raconte l’histoire du quartier Centre-Sud et sa révolution industrielle.

Pour cette minorité linguistique, la problématique est qu’il n’y a pas de langage signé qui soit universel à travers le monde. En partenariat avec la Société culturelle québécoise des Sourds, Le peuple de l’œil est quadrilingue : en plus des panneaux informatifs en langues française et anglaise, des écrans donnent des explications en LSQ (langue des signes québécoise) et en ASL (American Sign Language).

Découvrez l'article de Benoit qui dévoile un univers peu connu dans l’édition du 1er décembre 2016, disponible auprès de votre camelot préféré(e).

 

Écomusée du fier monde