EXTRA MONDE

Afrique du Sud : Un élan de carrière pour trois camelots

Les carrières de trois camelots du journal de rue Big Issue South Africa ont reçu un coup de main lorsqu'on leur a donné l'occasion de suivre une formation gratuite afin de devenir professionnelles de la santé. Une des camelots, Nondinaye Tyalisi, dit qu'elle vise à utiliser ses nouvelles compétences pour éventuellement ouvrir son propre centre de développement de la petite enfance. « The Big Issue n'est pas seulement un journal, mais c’en est un qui permet de survivre jusqu'à ce que vous réalisez vos objectifs », dit-elle.

Trois camelots du Big Issue South Africa ont récemment terminé un cours de soins à domicile de six mois dans une banlieue sud de Cape Town.

Le Kayamandi Nursing College de Wynberg a initialement offert à cinq membres de l'équipe de camelots du journal de rue de s’inscrire gratuitement au cours.

Au cours de la formation, les camelots ont appris les compétences pratiques et théoriques nécessaires pour être infirmières ou soignantes à domicile, en plus d'accroître leurs perspectives d'études plus poussées et d'emploi dans l'industrie des soins.

Les trois camelots qui ont réussi le cours étaient Nondinaye Tyalisi, Thandeka Swartbooi et Siphokazi Mogobiane.

Nondinaye, une des meilleures élèves de cette cohorte, a toujours voulu être infirmière, mais n'avait pas été en mesure de terminer sa 12e année, une exigence pour être admise au collège de soins infirmiers.

Aujourd’hui âgée de 39 ans, Nondinaye espère un jour posséder son propre centre de développement de la petite enfance ou avoir une carrière en tant qu'infirmière auxiliaire. « C'est ce que j'aime, dit-elle, parce que j'ai toujours aimé les enfants, et on dit qu'il est bon d'avoir deux rêves différents. Pour moi, c'est le travail de soins infirmiers et de développement de la petite enfance. »

La finissante affirme qu’elle a appris plus qu'elle n'aurait jamais pensé possible. Cependant, en raison d'une pénurie d'argent, elle n'a pas été en mesure de poursuivre ses études après la période de six mois gratuite.

En raison du potentiel que le directeur de Kayamandi Nursing College a vu en elle, il a offert de payer pour son prochain cours, mais comme elle ne pouvait pas se permettre le transport à Wynberg, Nondinaye était incapable de continuer.

Sans se décourager, et avec six mois de formation en soins à domicile derrière elle, elle est maintenant prête à chercher un emploi. (The Big Issue South Africa/INSP)