DOSSIER

La petite histoire du métro de Montréal

Le métro de Montréal célèbre ses 50 ans au mois d’octobre de cette année. Inauguré en 1966 par le maire de l’époque Jean Drapeau, il accueillait ses premiers voyageurs dans les 20 stations situées sur la ligne orange qui s’étendait alors d’Henri-Bourassa à Bonaventure et sur la ligne verte d’Atwater à Frontenac.

 

Photo : Archives de la Ville de Montréal

En 1962 s’amorçait la construction de cette ville souterraine. À l’aube de l’Expo 67, les frontières de la ville s’étendent ainsi que le développement de Montréal. Au printemps 1967, il y a ouverture de la ligne jaune pour l’exposition universelle. Aujourd’hui, la station Berri-UQÀM est la plus achalandée avec 12 millions d’entrées par an.

Photo : Archives de la Ville de Montréal

De 1976 à 1978, la ligne verte se prolonge alors que la ligne orange s’étire vers Côte-Vertu de 1980 à 1986. Entre 1986 et 1988, la ligne bleue apparaît sur la carte. Enfin, les dernières modifications ont lieu en 2007 avec la ligne orange qui traverse la rivière des Prairies pour se rendre à Laval.  Le réseau totalise maintenant 68 stations et permet à plus de 250 millions de personnes de se déplacer.

Photo : Archives de la STM

Les 369 voitures MR-63 sont construites à Montréal par la Canadian Vickers sont livrées entre 1965 et 1967.

Photo : Archives de la STM

Les 423 voitures MR-73 construites par Bombardier sont livrées entre 1976 et 1980.

Photo : Mario Alberto Reyes Zamora

Nos camelots y trouvent un lieu de travail accueillant avec un achalandage important. Nous, les usagers du métro, y accordons notre temps de transport, alors que les camelots de L’Itinéraire nous souhaitent une bonne journée en nous proposant le magazine.

 

Découvrez l’article intégral dans l’édition du 15 octobre 2016, disponible auprès de votre camelot préféré(e).

Photo : Archives de la STM

Alors que les 54 voitures MPM-10, surnommées « Azur », sur une commande totale de 458, sont en service depuis février dernier.