Meilleur mot de camelot 2016 : S'occuper de sa santé quand on est dans la rue

Gaetan V.

Gaétan Vaillancourt

S’occuper de sa santé quand on est dans la rue

15 juin 2016

J’ai été dans la rue pendant trois ans, en hiver. Dormir dehors m’a donné des problèmes de santé : maux de dos, aux jambes, aux bras, grippes à répétition, dus au froid qu’il faisait. Je dormais sous le boulevard Métropolitain, caché dans les structures en bois. Je me protégeais comme je pouvais. J’étais mal habillé. Les missions qui donnent des vêtements chauds n’en ont pas assez pour tout le monde. Certains pensent à mettre des sacs dans les bottes pour couper l’humidité, mais ce n’est pas très bon, puisque ça alimente les champignons ; c’est éliminer un problème pour en créer un autre.

Les enjeux de santé dans la rue concernent aussi l’alimentation, parce qu’on mange peu ou pas, on a moins d’énergie, et on est ainsi plus susceptible d’attraper des virus. Il y a aussi la dépression. Pour ça, j’ai été traité à Griffin Park, où un psychiatre m’a pris en charge. Pour m’aider avec mes autres problèmes de santé, j’allais aux CLSC des Faubourgs, où j’ai eu un examen médical. J’ai eu là des prescriptions de médicaments : sirop pour la toux, médicaments contre la douleur.
J’ai presque perdu un pied à cause des engelures. Je suis allé à l’urgence en ambulance tellement c’était grave. Je suis resté trois jours à l’hôpital, pour s’assurer que mon pied allait être correct. Heureusement, je n’ai pas gardé de séquelles de cette engelure.

C’est là que je me suis rendu compte que ça n’avait plus de bon sens. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à fréquenter les missions. J’ai connu L’Itinéraire en quêtant. C’est suite à ce contact que j’ai réussi à avoir un logement, ce qui a fortement contribué à atténuer les problèmes de santé que j’ai eus dans la rue. Par la force des choses, je suis maintenant plus en santé !

Cet article intégral vous est offert gracieusement par L’Itinéraire.

Vous en voulez plus? Passez voir votre camelot ou participez à l'aide à la rédaction en offrant un don.